Canon - Funtwo

Publié le par Warkasen

 


 

A new star is born... propos recueillis par Paola Genone

Image floutée, visage masqué par la visière d’une casquette beige, un jeune homme inconnu présente, en janvier 2006, une vidéo sur YouTube, site qui met en ligne cent mille vidéos par jour. Aujourd'hui, il est une star. Rencontre


Intitulée simplement Guitar et signée d’un pseudonyme (FunTwo), la vidéo le montre en train de jouer, seul, dans sa chambre, le célèbre Canon de Pachelbel (compositeur du XVIIIe siècle), dans un magnifique arrangement rock. Sa virtuosité impressionnante et l’inventivité de ses phrasées attirent, en huit mois, près de huit millions de personnes sur le site. Cinq cent blogs se créent autour du "guitariste masqué". Tout le monde se demande qui est FunTwo, y compris le musicien Brian Eno qui se manifeste plusieurs fois, tentant, en vain, de le contacter. Enfin, le 27 août, l’auteur de ces fabuleuses 5 minutes et 20 secondes de musique, se manifeste. Il s’appelle Jeong-Hyun Lim, a 23 ans, est Coréen et vit à Séoul. Sa création a reçu le prix "Vidéo d’or" du site YouTube. Les labels comme Sony se sont empressés de le contacter et le New York Times vient de lui consacrer un article de trois pages. L’Express a réussi à le joindre à Séoul. Voici la première interview de Jeong-Hyun Lim - et son second opus en ligne, Ouverture 1928

Quand avez-vous eu l’idée d’enregistrer cette vidéo et de l’envoyer sur le site YouTube ?
Je me filme en train de jouer depuis 1988, mais je n’ai jamais montré ce matériel à personne. Puis, en janvier 2006, j’ai envoyé à un copain cette fameuse vidéo où je joue un arrangement du Canon de Pachelbel. Il l’a transmise, à son tour, à YouTube, sans rien me dire. Un jour, en surfant sur le web, j’ai découvert que des milliers de personnes l’avaient vue, que plusieurs d’entre elles cherchaient à me contacter… Puis elles sont devenues des millions…   

Pourquoi ne montrez-vous pas votre visage sur cette vidéo ?
Parce que je crois que la musique ne doit pas être parasitée par l’apparence, par un visage. Pour moi, l’essentiel est que l’on voit mes mains, mes doigts sur les cordes, sur le manche et que l’on puisse se concentrer sur le son. 

Mais pourquoi ne répondre à personne, ni à Brian Eno, ni aux internautes, ni aux labels qui cherchent à vous joindre depuis des mois ?
Parce que je jouais pour mon plaisir et pour une quête personnelle… Je craignais que le fait d’être contacté par des labels mettrait en péril la sincérité de mon parcours. En fait… J’avais peur. Peur de tout gâcher. Tout cela est arrivé si vite.

Depuis quand jouez-vous de la guitare ?
Il y a treize ans, j’ai découvert, dans le grenier de ma maison, une ancienne guitare acoustique. Elle appartenait à mon oncle. Je me suis mis à l’explorer tout seul. J’ai lu des livres de théorie musicale, j’ai posé des questions à tous les instrumentistes que je rencontrais, j’ai écouté de façon obsessionnelle des enregistrements de guitaristes classiques, rock, jazz et punk et, enfin, en jouant de trois à cinq heures par jours, tous les jours, j’ai avancé… Puis, à l’age de 15 ans, ma mère m’a offert une guitare électrique. A ce moment-là, j’ai pris quelques cours. 

Jeong-Hyun-Lim-funtwo.JPGVos concerts préférés ?
Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de me rendre à des concerts. Les artistes internationaux ne viennent pas souvent à Séoul. Mais, en 2000, j’ai assisté au plus beau concert de ma vie, celui de Dream Theatre, un groupe américain de metal-rock.

Quels genres de disques possédez-vous ?
J’ai écouté énormément de musique instrumentale, principalement des guitaristes comme Joe Satriani ou Jimmy Page. Mais je n’ai pas assez d’argent pour acheter leurs disques, donc je passe mes nuit sur Internet. Toutes mes nuits… De 23 heures à 3 heures du matin, je suis connecté. Souvent je joue en contrepoint des musiciens que j’écoute, j’improvise sur leurs mélodies, ou bien je cherche à repiquer avec eux, à l’unisson, leurs solos.

Avez-vous joué dans un groupe ?
Oui, j’ai créé un groupe à Séoul, en 2004:  guitare, basse, batterie et une chanteuse coréenne. Notre nom est Lolita. Nous faisons du rock et je compose plusieurs des morceaux de notre répertoire. Mais, entre temps, je suis allé étudier les mathématiques dans une université en Nouvelle Zélande, ce qui a évidemment empêché au groupe de jouer en live. On s’envoyait des fichiers, mais cela ne me suffisait pas. Ainsi, cet été, j’ai décidé de consacrer l’année 2006-2007 à ma guitare. L’année prochaine, je reprendrai mes études.

Vous avez été contacté par des labels prestigieux… Avez-vous déjà accepté de signer un contrat ou d’enregistrer en studio ?
J’ai enregistré quelque chose, mais je ne veux pas vous en dire plus. Sincèrement, je n’ai pas encore décidé si je suis prêt à considérer la musique en tant qu'un métier. J’ai fait cette vidéo pour partager la musique avec des passionnés.

Y-a-t-il d’autres vidéos de vous en train de jouer qui circulent sur le Web ?
Il y en a une où je joue une reprise d’un morceau de Dream Theatre, intitulé Ouverture 1928.

Article publié sur www.lexpress.fr

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article